Stratégie Mobilité Internationale de l'IFSI

Notre stratégie internationale vise à développer des partenariats avec des établissements d’enseignement et/ou  de santé. Notre objectif principal est de développer les mobilités entrantes et sortantes à des fins de stage. L’IFSI offre depuis plus de 15 ans aux étudiants infirmiers, l’opportunité d’effectuer des stages à l’étranger.

Depuis la mise en place du référentiel de formation de 2009, plusieurs pays ont pu accueillir des étudiants pour des durées de 5 à 7 semaines dans le cadre de la 3ème année d’études.

Notre projet pédagogique à privilégié de préférence le dernier stage du semestre 6 en lien avec le projet professionnel de l’étudiant. Ainsi : au total 21 étudiants de 2003 à 2017.

 

-          2003 : CHILI CHU Conception

-          2004 : TUNISIE CH BENI KHALLED

-          2009 : BURKINA FASO La Calebasse de OUAHYGOUYA – Dispensaire

-          2010 : MAROC Centre de Santé MOUSSA IBNOU NOUCAIR

-          2010 : TOGO Dispensaire LOME

-          2010 : PORTUGAL Institut Psychiatrique Les Açores

-          2015 : LA REUNION Cabinet Libéral

-          2016 : MAYOTTE Centre Hospitalier de Mayotte

-          2017 : INDE Hôpital – Dispensaire

-          2017 : TAHITI CH UTUORA

-          2017 : LA REUNION Clinique Sainte Clothilde

-          2017 : VIETNAM Hôpital de THANH

 

Tout stage à l’étranger à donner lieu à une présentation orale auprès des autres étudiants et formateurs de l’IFSI. Le projet pédagogique 2018-2023 valorisera un axe concernant la mobilité universitaire européenne pour les étudiants et les formateurs.

 

A)     Choix des partenaires

En fonction des demandes de destination des étudiants, le choix des partenaires est réalisé :

-          En consultant la base régionale du Consortium lorsque nous l’aurons intégrée ;

-          Par établissement d’un contact direct prospectif, soit sur indication des étudiants, soit sur demande antérieure de partenariat, soit par exploitation des liens locaux de jumelage, soit par relation personnelle de l’encadrement de l’Institut, soit par la « Coordination 34 » (groupe de travail des coordinations de stage des IFSI de l’Hérault), soit enfin par mise en lien avec des structures mentionnées dans les revues professionnelles.

Le partenariat est conditionné par :

-          Une équivalence des niveaux d’études et de pratiques impliquant une étude soumise à l’appréciation de la tutelle investie du pouvoir de validation des parcours ;

-          La garantie de sécurité par un encadrement effectif en stage, en application de la réglementation relative à l’agrément des terrains de stage (qualification des tuteurs, activités réalisables, charte d’encadrement, livret d’accueil, convention de stage) ;

-          La garantie de l’accueil et de l’intégration (soutien logistique et accompagnement social, tutorat, mentorat).

 

B)      Les régions géographiques

Aucune région géographique n’est exclue pour les partenariats.

Le Ministère des Affaires Etrangères peut nous inviter à suspendre temporairement de la mobilité sortante, les projets établis avec des partenaires situés dans des zones de conflit.

 

C)      Les groupes cibles

Le concept développé est celui de la dimension européenne durable. Il s’applique à la fois aux personnels de l’Institut et à ses étudiants.

·         Les personnels : leur mobilité s’inscrit dans l’ouverture des missions pédagogiques en lien avec l’évolution de la formation professionnelle dans le contexte LMD.

Elle a pour objectifs :

-          L’inscription dans le renforcement interculturel de la construction européenne de la profession ;

-          La professionnalisation de l’accompagnement pour sécuriser la pratique de la mobilité

-          L’inscription dans la dimension recherche et comparaison des pratiques en vue de l’amélioration des connaissances et de leur transmission (extension de l’e-learning) ;

-          L’intégration de groupes de travail relatifs à l’élaboration de titres d’exercice européen.

 

·         Les étudiants en soins infirmiers : sont concernés les étudiants admis en deuxième année d’études (cursus de premier cycle : licence et diplôme d’Etat, effectués en trois ans) avec des critères de sélection validés en Conseil Pédagogique et conformes à l’obligation générale d’innocuité, de prudence et de sécurité.

La mobilité des étudiants a pour objectifs :

-          La confrontation à d’autres pratiques professionnelles en stage ;

-          L’évolution de la posture professionnelle en lien avec les mobilités de populations et leur état sanitaire ;

-          L’évolution des pratiques et leur incidence culturelle ;

-          L’amorce d’une identité professionnelle élargie et évolutive vers une communauté internationale d’intérêt, de pratiques et de développement en lien avec le principe d’autonomie définie par la réglementation des études ;

-          L’initiation et la promotion de recherches partagées ;

-          L’incitation à la mobilité d’apprentissage et en perspective celle d’installation professionnelle ;

-          Le développement chez l’apprenant d’une maturité et d’une autonomie dans les situations de soins et de vie rencontrées.